Guinée

  • Recherche en cours

• POSTEBOGUI/SHS : PROJET DE RECHERCHE « POSTEBOGUI » (REVIVRE APRÈS EBOLA : ÉVALUATION ET ACCOMPAGNEMENT DES PATIENTS DÉCLARÉS GUÉRIS D’UNE INFECTION PAR LE VIRUS EBOLA EN GUINÉE).
Coordonnateurs : Pr Eric Delaporte (INSERM 1175/IRD UMI 233) et Pr Mounié Barry  (SMIT, Conakry).
Composante SHS : Pr Alice Desclaux (IRD UMI 233) et Dr  Bernard Taverne (IRD UMI 233)

Ce programme pluridisciplinaire a pour objectif principal d’étudier les conséquences cliniques, immuno-virologiques, psychologiques et sociales de la MVE sur une durée de 12 mois après la sortie d’un Centre de Traitement Ebola, à travers le suivi prospectif d’une cohorte d’environ 400 personnes déclarées « guéries » de MVE à Conakry et Macenta, afin de définir les modalités et le contenu du suivi médico-psycho-social qui est nécessaire en « post-Ebola ».

La partie Sciences sociales explorera plus particulièrement quatre thèmes : l’expérience individuelle et collective (adultes et enfants) de la maladie et de la guérison, les difficultés spécifiques rencontrées par les professionnels de santé, l’expérience des personnes contacts dans les familles, et la contribution des personnes guéries dans les dispositifs de lutte contre l’épidémie, en contextualisant ces questions dans le système de santé guinéen.

Informations complémentaires : https://postebogui.wordpress.com/

Durée de l’étude : mars 2015-septembre 2017.

  • Julien Gavelle (19/11/2014) Actuellement dans la préfecture de Gueckedou, bientôt a Macenta et Nzerekore. Puis en Sierra Leone au niveau transfrontalier.
    Je travaille particulièrement sur la perception des mécanismes de contamination indirecte (en rapport avec les enjeux de production et de distribution des produits agricoles) et sur la mise en place de récits alternatifs de la contamination originelle. Ce dernier point est l’option que j’ai choisie pour tenter d’isoler quelques mécanismes de production des rumeurs tandis qu’il m’informe également sur la redéfinition continue de l’évènement (y compris au niveau des dialectiques relationnelles entre différents collectifs ou communautés) et au fur et à mesure que la réponse se stabilise dans la région.

    Je m’interresse particulièrement à l’actualisation éventuelle des relations d’autorité entre différentes classes de chasseurs et de guérisseurs.

    Je m’appuie en partie sur les travaux de mes prédécesseurs dans la région de Gueckedou dont Julienne Ngoundoung Anoko ou Alain Epelboin qui ont ouvert la voie au moment le plus intense de la contamination.

Anthropologie des Epidémies Emergentes Network

; q
;
; ;
; ; ;