Formations

Formations pour Ebola

les formations  ci-dessous proposées peuvent être suivies par un chercheur en sciences sociales pour préparer une enquête de terrain sur Ebola. Il s’agit d’une liste (à compléter) des formations existantes.

  • http://www.m-ebola.org/site/ : Cette formation en ligne a été créée par l’UNFM (Université Numérique Francophone Mondiale) avec l’appui de partenaires, notamment la Task Force Ebola France (et la SAPI, ESTHER, le GERES, etc). Elle est destinée aux professionnels de santé des pays à risque mais les cours présentés peuvent être suivi par des chercheurs en sciences sociales. Les formateurs sont des experts issus des Universités françaises et d’Afrique francophone, rassemblés par un comité de coordination scientifique et technique.
    1 module (sur 4 prévus) est actuellement accessible: « Ebola dans le contexte du milieu tropical ». On y trouvera des présentations de focalisations très diverses et de durées variées, dont plusieurs relèvent des sciences sociales sur : l’histoire de la lutte contre les épidémies (Anne-Marie Moulin), le défi au développement (Christian Mésenge), les enjeux de communication (Bernard Seytre).
  • « Ebola, vaincre ensemble » : http://mooc-francophone.com/mooc-ebola-vaincre-ensemble/ : Cette formation que l’on trouve sur le site de « France Université Numérique », organisée par l’Université de Genève, doit être suivie à des dates fixes. La 1ère session a eu lieu du 12 janvier au 23 février, les sessions suivantes ne sont pas encore annoncées.
  • https://www.futurelearn.com/courses/ebola-in-context :  « Ebola in context: Understanding transmission, response and control ». Le MOOC de la London School of Hygiene and Tropical Medicine sur la plateforme Futurelearn.com s’annonce intéressant mais en anglais. Il débute le 13 avril et dure 3 semaines (4 heures de travail par semaine pour un anglophone).
  • https://www.futurelearn.com/courses/ebola « Ebola, symptoms, history and origins » est un autre MOOC de la même plateforme produit par l’université de Lancaster, qui durera 2 semaines (4 heures de travail par semaine), dont la date de début n’est pas annoncée.
  • Etudier les rumeurs, quelle (s) méthode (s) ? (suite)

Anthropologie des Epidémies Emergentes Network